AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]

Aller en bas 
AuteurMessage
Stephen Flyingtree
Éternel shooté
Archiviste de Novaris
Éternel shootéArchiviste de Novaris
avatar

∞ Messages : 84
∞ Date d'inscription : 06/08/2010
∞ Localisation : Très haut dans le ciel, à côté de l'arc-en-ciel.
∞ Métier du perso : Archiviste.
∞ Humeur : Euphorique.

∞ En savoir plus
¬ Race: Humain de Novaris
¬ Pouvoir ou Gardien: Petite Magie. Oui, petite, comme ta...
¬ Relations:
MessageSujet: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Sam 7 Aoû - 21:10

[Topic à placer avant le départ du roi de Novaris et sa suite pour Krynn(ière)]

Les archives. Une immense salle sous le niveau du sol. Un vrai labyrinthe ; on sait quand on y rentre, mais pas quand on en sort... Une fois descendu le titanesque escalier de pierre qui y mène, on se retrouve devant un bureau, la plupart du temps vide, où est censé se trouver l'archiviste pour guider les visiteurs à travers les très nombreuses galeries de livres et de documents qui s'étendent sur toute la largeur du palais, en surface. Cependant, celui-ci n'est jamais là -c'est pourquoi une petite clochette s'y trouve pour le faire venir au cas où, il a toujours quelque chose à faire, quelque part. Mais il est là. Toujours.

Les activités sont très diverses ici bas ; il peut vérifier son classement -pourtant parfait tellement il est maniaque avec ces foutus bouquins, ranger de nouveaux livres, aller en consulter certains pour son enrichissement personnel, ou faire... d'autres choses, mais, pour sûr !, il est toujours là.

Ce matin là aussi. Ce matin là, il était à l'opposé de l'entrée, dans la partie la plus reculée de l'endroit. Au fond d'une allée qui se terminait en cul-de-sac, il y avait le fameux archiviste, agenouillé devant un objet étrange, visiblement très occupé. A côté de lui, il y avait une longue cordelette, un couteau, et des chaussures à talon aiguille.
"Bordel, tu veux que je sévisse, encore ? Ferme-là, un peu, tu vas tous les réveiller."

Il sourit, se pencha plus en avant, et serra le dernier noeud. Il se releva, contemplant son travail enfin fini. Son sourire s'élargit encore, et ses pupilles se dilatèrent légèrement.
"Le baillon te va si bien, petite poupée. Mais, les poupées, quand on joue plus avec, il faut les ranger. C'est toujours ce qu'on m'a dit, il faut pas m'en vouloir."

Il avait parlé d'une voix extrêmement douce, comme celle d'un père à sa petite fille en train de lire un conte pour enfants. Soudain, il s'arqua, approcha son visage de celui de la pauvre femme et sortit sa langue pour la faire caresser la joue de la victime. Ensuite, il fit une moue étrange, comme si il se sentait mal ou qu'il allait éclater en sanglot puis il murmura, d'une voix tremblante :
"Mais tu sais, tu sais, faut pas. Faut pas que tu m'en veuilles ! Range tes jouets, qu'on me disait, là-bas. Alors j'obéis, moi, faut pas. Faut pas m'en vouloir. Je suis pas un mec bizarre, tu sais. Chuuuut, on va très bien s'en sortir. Surtout que t'es une jolie poupée, je veux pas te briser. Je vais te mettre là où tu pourras pas t'abimer, t'en fais pas, je ferai ca bien. Il faudra juste un peu te plier."

Ensuite, il fit comme a chaque fois. Il tira une grande caisse en fer d'en dessous d'une des étagères, et méticuleusement, l'ouvrit, souleva avec délicatesse la fille dont le bandeau au dessus de ses yeux s'humidifait de ses larmes à chaque instant, puis la déposa avec la même douceur au fond de la boite.
"Attention la tête, t'es un peu trop grande, ma bellissime. Plie toi vers l'avant, s'il te plait. Làà, c'est bien..."

Alors qu'il s'apprêtait à refermer la boite et à la verrouiller, il se passa quelque chose d'inattendu. La clochette. Elle avait sonné. Quelqu'un était là. Etait là. Venait d'arriver. Ne savait pas. Ne saurait pas, en aucune façon. Il lui fallait faire vite, plus vite. Plus vite que ca.
Tournant une clef dans la serrure de la caisse refermée et repoussant celle-ci sous la bibliothèque, puis Dégageant les autres objets au sol de son pied, il partit en toute hâte vers l'entrée, de sa démarche si particulière. Il regarda à droite, à gauche, puis fixa son attention sur la personne à l'entrée.
"Il ne fait pas très beau, aujourd'hui."


Dernière édition par Stephen Flyingtree le Lun 9 Aoû - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmelody.ze.cx/
Alienor Saryan
Chef des Assassins
Capitaine de la Garde
Chef des Assassins Capitaine de la Garde
avatar

∞ Messages : 71
∞ Date d'inscription : 03/05/2010
∞ Métier du perso : Capitaine de la Garde...
∞ Humeur : Impatiente

∞ En savoir plus
¬ Race: Ange Déchu
¬ Pouvoir ou Gardien: Empathie - Disparition des ailes
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Sam 7 Aoû - 21:48

    Alienor Saryan était assise sur le bord du bureau vide, un léger froncement de sourcils obscurcissant son beau visage.
    Elle avait fait tinter une clochette… Alienor Saryan, l'impitoyable Alienor, avait fait tinter une ridicule clochette… Pourquoi pas souffler dans une trompette la prochaine fois?

    L'ange laisse échapper un léger soupir et se concentra sur sa respiration pour essayer de se calmer. Ce n'était qu'un autre détail dérisoire qui venait s'ajouter à la longue liste de vacheries qui lui étaient arrivées aujourd'hui, après tout. Plus que quelques heures et elle pourrait enfin retourner se coucher… Demain serait peut-être un jour meilleur?!

    ...

    Sauf qu'on parle bien du chef des Assassins de Soras, et que l'optimisme n'était pas vraiment l'un de ses caractéristiques. Alors elle s'attendait plutôt à devoir subir une semaine entière de malheurs...


    "Qu'est-ce que vous en avez à faire, dans votre trou à rats?", répondit-elle donc vivement à l'individu qui venait soudain d'arriver dans son champ de vision, et qui lui avait débité cette stupide constatation. De un, c'était pas le moment. Et de deux: il la prenait pour une aveugle, ou quoi?

    A peine plus irritée qu'en arrivant, Alienor se leva du bureau et réajusta la position de son épée à son côté. Elle avait entendu parler de cet archiviste… Et ça ne lui plaisait vraiment pas d'avoir affaire à lui.
    De plus, pas de chance pour lui, ses émotions ne jouaient pas en sa faveur… Hésitant entre excitation et appréhension, il faisait naître un léger sentiment nauséeux chez la capitaine.
    Puis elle le vit faire encore quelques pas. Il lui manquait vraiment un grain à ce type, c'était définitif…


    "Je cherche un traité sur la confection des acides? Auriez-vous ça sous la main?", enchaina-t-elle rapidement, sans lui laissé le temps de sortir une autre énormité.
    Elle n'était pas d'humeur, et ce gars ne faisait rien pour arranger les choses. Alors autant régler ce pour quoi elle était venue au plus vite.
    En espérant qu'il ne lui demande pas ce qu'elle comptait en faire…


________________________________

Dévouée... Jusqu'à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citedys.forumsactifs.com
Stephen Flyingtree
Éternel shooté
Archiviste de Novaris
Éternel shootéArchiviste de Novaris
avatar

∞ Messages : 84
∞ Date d'inscription : 06/08/2010
∞ Localisation : Très haut dans le ciel, à côté de l'arc-en-ciel.
∞ Métier du perso : Archiviste.
∞ Humeur : Euphorique.

∞ En savoir plus
¬ Race: Humain de Novaris
¬ Pouvoir ou Gardien: Petite Magie. Oui, petite, comme ta...
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Sam 7 Aoû - 22:08

Il se stoppa net. Il leva timidement les yeux vers elle, sourit, puis fronça les sourcils. Une moue étrange plus tard, il regarda fixement une dalle du sol en penchant sa tête sur le côté droit. Il cligna des yeux, fit un mouvement lâche de sa main vers Alienor pour lui demander de s'éloigner du petit bureau.
"Acide. Base. Réaction. Réaction chimique. Chimie. Sciences..."

Il se laissa presque tomber en avant, puis se redressa et se tint droit comme un bâton en face de l'assassin. Il n'avait pas la moindre idée de qui elle était. Après tout, c'était pas trop son problème : on lui demandait de gérer une bibliothèque.
"Vous pensez quoi des chats ?"

Et le rapport ? Non, je veux dire, avec les acides ? Apparemment, ca n'avait plus grande importance. Faisant trois pas en avant, ouvrir ses yeux si grand qu'ils auraient presque put jaillir hors des orbites. Il joignit ses mains, et, sans hésiter, continua :
"Ici, y'a des chats, un peu partout. Faut pas avoir peur. Ils ne sont pas..."

Il changea soudain de ton, pour presque crier à présent.
"MÉCHANTS !"

Il recula, la regarda, sourit. La phrase suivante qu'il prononça fut un parfait crescendo. on commence très bas, on finit hargneux avec une voix bien forte :
"Non, pas méchants. On les a mit là pour bouffer les souris cette vermine putride qui mange nos livres, cette bande de scélérats pourris, dégoutants et laids !"

En prononçant le "laids" il avait tapé du pied au sol. Il tourna les talons, et, comme si il avait invité Alienor à le suivre, continua de lui parler. Il marchait vite, mais exécutait un espèce de petit pas de danse tous les septs pas -ce qui permettait de le suivre facilement.
"Donc si vous voyez un chat, ayez pas peur, il sera gentil. Ils sont tous..."

S'arrêtant d'une façon très soudaine pour changer de direction -genre 90° vers la droite, dans une allée plus étroite que la précédente.
"Tous mes amis. Mais ils dorment... pas... Faut pas..."

Il s'arrêta encore, fit face à Alienor et l'avertit en pointant son index vers le ciel.
"Faut pas les réveiller, noooooooon. Pas-les-ré-vei-ller. Okay ? Okay."

Il se retourna à nouveau, et regarda autour de lui, confus. Il parla alors très très vite :
"Vous, vous vouliez quelque chose. Je ne sais pas, ou plus. Dites-moi, quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmelody.ze.cx/
Alienor Saryan
Chef des Assassins
Capitaine de la Garde
Chef des Assassins Capitaine de la Garde
avatar

∞ Messages : 71
∞ Date d'inscription : 03/05/2010
∞ Métier du perso : Capitaine de la Garde...
∞ Humeur : Impatiente

∞ En savoir plus
¬ Race: Ange Déchu
¬ Pouvoir ou Gardien: Empathie - Disparition des ailes
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Dim 8 Aoû - 19:57

    Alienor suivit l'hurluberlu de loin, tous ses muscles tendus comme les cordes d'un luth.
    Rien à faire, il était totalement cinglé. Et il ne devait plus y avoir grand-chose à faire pour lui, malheureusement.
    Le pire, c'est que l'archiviste ne se rendait vraiment pas compte qu'il avait déjà failli perdre sa tête trois fois au cours des quatre dernières minutes… En effet, surprendre un assassin, que ce soit en criant ou en faisant des gestes brusques, n'était pas vraiment conseillé pour la santé.
    Aussi l'ange tenait-elle fermement son poignet droit de la main gauche, empêchant ainsi un mauvais réflexe de décapiter le jeune employé. Enfin, en espérant que ça suffise…


    " Les acides, le pas doué! Il y a pas cinq minutes que je vous l'ai dit!", s'exclama-t-elle, au comble de l'exaspération.
    D'abord son délire sur les chats, et maintenant la preuve d'une mémoire à court terme digne d'un poisson rouge… Le pauvre garçon n'avait vraiment rien pour lui…


    "Dites donc… Il y a longtemps que vous avez vu un docteur pour la dernière fois?"
    Nul doute qu'à Soras, le gamin se serait fait tué en moins d'une semaine… Oh, pas que les Sorassiens soient contre la folie… Les folies de type meurtrière ou sadique étaient encouragées, bien évidemment, mais pas celle qui ne serait qu'un ralentissement en cas de besoin. Ce genre de démence aliénante n'avait donc pas sa place dans la cruelle société de Naekor.
    Et même si Novaris était plus tolérante, un asile aurait quand même été plus approprié…


    "Mh… Ce sont les chats qui font ce bruit?", se décida-t-elle à demander, alors qu'un léger bruit, tel un frottement, parvenait à ses oreilles. L'archiviste avait peut-être un collègue au travail quelques part… Elle lança donc un sondage empathique de la cave, peu désireuse de se faire surprendre par quelqu'un d'autre.
    Elle stoppa net tout mouvement et braqua ses yeux aussi froids que du métal sur l'original. Peur, désespoir, dégoût, tristesse,… Qu'est-ce qui se passait ici? Que devait-elle faire?


________________________________

Dévouée... Jusqu'à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citedys.forumsactifs.com
Stephen Flyingtree
Éternel shooté
Archiviste de Novaris
Éternel shootéArchiviste de Novaris
avatar

∞ Messages : 84
∞ Date d'inscription : 06/08/2010
∞ Localisation : Très haut dans le ciel, à côté de l'arc-en-ciel.
∞ Métier du perso : Archiviste.
∞ Humeur : Euphorique.

∞ En savoir plus
¬ Race: Humain de Novaris
¬ Pouvoir ou Gardien: Petite Magie. Oui, petite, comme ta...
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Dim 8 Aoû - 20:41

Le fou sourit de façon assez inattendue lorsqu'elle le traita de "pas doué". Bien sur, elle en avait le droit. Après tout, pas comme s'il en avait quoi que ca soit à faire... Les acides, bien sur. C'était ça. Il opina, et se fit la promesse de ne plus embêter la dame -ayant remarqué que ca avait irrité celle-ci qu'il avait oublié le sujet de la recherche, et de retenir le sujet. Acide. A-C-I-D-E. Fallait bien l'imprimer dans sa tête.
"Oui, bien sur. Les acides, c'est cela... C'est pas loin. Nous..."

Il tourna à nouveau les talons et continua ensuite sa phrase, parlant à présent comme pour sa propre personne :
"Oui... j'y suis presque. Presque... Presque ! Discutons en chemin. Les acides... Mais, au fait, quel genre de..."

Il se rendit soudain compte qu'elle avait continué de parler. Elle avait dit une phrase qu'il n'avait pas écouté, puis avait posé une question à propos d'un bruit. Quel bruit ? Pas de bruit. Si. Un bruit. Un bruit qu'elle n'aurait pas du entendre. Les yeux de Stephen s'agrandirent à nouveau de façon exponentielle, il prit son air inquiétant le plus étrange, et le conserva cinq bonnes secondes, comme s'il cherchait ses mots. Ensuite, il reprit un visage normal, sourit comme un innocent, et demanda, sur un ton joyeux :
"Je veux savoir... Que pensez-vous... Des boîtes ?"

Il garda son sourire béat quelques instants, puis reprit lui-même la parole.
"Certaines personnes disent qu'il y a d'autres personnes dans les boites. Mais moi, moi je sais. Je sais ce qu'il y a dans les boites. L. I. V. R. E. Des livres. Oui, des livres. Si si, je te le dis, il n'y a que des livres ici."

Il inspira profondément, puis reprit le chemin vers la section sciences des archives.
"Et des chats. Des livres, moi, et des chats."

Enfin, il reprit ce qu'il avait commencé avant ceci :
"Les acides donc. Quel genre ? Quel but ? Quelle utilisation ? Il faut savoir que tout n'est pas au même endroit. Endroit... Entordu. Endroit. C'est par là, ou par là. Demande de précision."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmelody.ze.cx/
Alienor Saryan
Chef des Assassins
Capitaine de la Garde
Chef des Assassins Capitaine de la Garde
avatar

∞ Messages : 71
∞ Date d'inscription : 03/05/2010
∞ Métier du perso : Capitaine de la Garde...
∞ Humeur : Impatiente

∞ En savoir plus
¬ Race: Ange Déchu
¬ Pouvoir ou Gardien: Empathie - Disparition des ailes
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Dim 8 Aoû - 21:37

    Alienor emboita le pas de l'énergumène, le visage plus sombre qu'un ciel d'orage, tout en essayant de mettre de l'ordre dans ses idées. Et voila qu'il venait l'embrouiller encore plus avec ses histoires de boites… Ce débile avait-il quelque chose à voir avec le capharnaüm d'émotions qu'elle percevait?

    Sa première impression était qu'il pouvait très bien s'agir d'une personne perdue dans le dédale d'étagères de cette satanée cave… Mais les relents de dégoût mêlés à de puissantes vagues de désespoir pur ne correspondaient pas du tout. Cette personne était donc retenue contre sa volonté...

    L'ange devait rapidement définir un ordre dans ses priorités, et décider de la conduite à suivre concernant ce qu'elle venait de découvrir.
    Ses recherches étaient vraiment primordiales… Et cette personne ne semblait pas être dans un danger immédiat, au vu des émotions prédominantes. Décidément pas celles de quelqu'un qui va mourir dans les minutes qui suivent.


    "Je cherche la formule d'un puissant acide, pouvant s'attaquer aux métaux les plus résistants.
    Si vous me trouvez de quoi désagréger la pierre… *Et que vous avez quelque chose à voir dans cette histoire, je vous laisserai peut-être la vie sauve…* Ce serait vraiment formidable."


    Maintenant que leur retour à El- Krynn était devenu une réalité, Alienor avait pris le temps de réfléchir à plusieurs moyens de faire sortir son roi de sa prison, du plus discret ou plus extravagant.
    Elle voulait juste s'assurer de pouvoir tous les réaliser si le besoin s'en faisait sentir…

    Une fois le traité en mains, elle s'occuperait de cette personne séquestrée, probablement une fille, selon la fragrance de son esprit. Mais comment, ça, elle ne l'avait pas encore décidé. A la Soras ou à la Novaris, telle était la question…
    Une idée lui traversa alors l'esprit.


    "Vous avez beaucoup de… boites, vous?


________________________________

Dévouée... Jusqu'à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citedys.forumsactifs.com
Stephen Flyingtree
Éternel shooté
Archiviste de Novaris
Éternel shootéArchiviste de Novaris
avatar

∞ Messages : 84
∞ Date d'inscription : 06/08/2010
∞ Localisation : Très haut dans le ciel, à côté de l'arc-en-ciel.
∞ Métier du perso : Archiviste.
∞ Humeur : Euphorique.

∞ En savoir plus
¬ Race: Humain de Novaris
¬ Pouvoir ou Gardien: Petite Magie. Oui, petite, comme ta...
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Dim 8 Aoû - 22:11

Tandis que Stephen réfléchissait à quel ouvrage trouver pour ce qu'elle lui avait demandé, la femme - dont il ignorait toujours le nom (et pas comme s'il en avait quelque chose à carrer), elle lui demanda quelque chose d'intéressant.
"De boites ? Boites... Conteneurs, caisses, stockage. Rangée 6B, on n'a pas grand chose à ce sujet."

Il était tout à fait au courant qu'il n'avait apporté aucune réponse à ce qu'elle lui avait demandé, mais il était déjà passé à autre chose. Il s'accroupit, tapota quelques livres du bout de ses doigts, puis détourna le regard en grimaçant.
C'était pas ça. Il se redressa, fit un tour sur lui même et réfléchit.
*"Assez puissant pour dissoudre la roche... Il faut quelque chose... Par là..."*
Il continua encore un instant, attrapa une escabelle qui trainait au fond du sombre couloir, puis grimpa dessus, le pas assez sur.
"Hmm..."

Il agrippa un gros bouquin, et le balança derrière lui, comptant sur d'improbables réflexes d'Alienor pour l'attraper.
"La dedans, doit y avoir certaines choses intéressantes. Ou peut-être pas. Mais je pense. Cherche au chapitre 6. Je crois. Je l'ai lu, une fois. Il me semble."

Il descendit de son perchoir, et attrapa un livre, bien plus fin, et le tendit à l'assassin.
"Ca, ce sont les bases en Chimie. Comment additionner les composants, tout ca. Au cas où tu sais pas."

Il sourit, et, une fois qu'il eut donné le bouquin à la fille, s'éloigna. Pas besoin de l'inviter à le suivre, si elle le faisait pas, elle retrouverait juste pas son chemin.
Elle avait donc tout intérêt à le suivre à la trace et il le savait : pas besoin pour lui de lui dire de le faire.
Une fois arrivé un peu plus loin, il s'arrêta une fois de plus.
"Votre question était incomplète, au fait. Oui,... Incomplète."

Il se retourna, la fixa droit dans les yeux, et termina enfin :
"Je différencie les boites, moi. Si elles sont vides, ce sont des boites vides. Si elles sont pleines, ce sont des boites pleines. Si vous voulez savoir, demandez moi combien j'ai de boites pleines, ou combien j'ai de boites vides. Ou les deux. Moi je... Je pense."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmelody.ze.cx/
Alienor Saryan
Chef des Assassins
Capitaine de la Garde
Chef des Assassins Capitaine de la Garde
avatar

∞ Messages : 71
∞ Date d'inscription : 03/05/2010
∞ Métier du perso : Capitaine de la Garde...
∞ Humeur : Impatiente

∞ En savoir plus
¬ Race: Ange Déchu
¬ Pouvoir ou Gardien: Empathie - Disparition des ailes
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Lun 9 Aoû - 13:28

    Alienor prit une nouvelle inspiration, très lente et très profonde. Ca, c'est vraiment ce qu'on appelle 'répondre à côté de la plaque'!
    Toujours très tendue, elle l'observa monter sur son escabelle et vit poindre la catastrophe au moment même où il sembla s'intéresser à un livre particulièrement épais.
    Il le sortit du rayonnage. Et le jeta derrière lui, sans même la prévenir!
    Mais ne devient pas assassin n'importe quel maladroit. L'ange avait d'excellents réflexes, et rattrapa le bouquin, une moue colérique sur le visage.
    M'enfin!

    L'allumé redescendit alors et lui présenta un autre petit bouquin.

    *Mon pauvre petit… J'aurais déjà pu assaisonner ton petit-déjeuner quand tu te trainais encore en couche-culotte… *
    Aussi remit-elle le livret à sa place dés qu'il eut le dos tourné, et s'empressa-t-elle, sans en avoir l'air, bien sûr, de le suivre.

    Elle s'arrêta quand il fit de même, et tenta de décoder ses paroles.
    Mais Alienor n'avait pas l'esprit assez tordu que pour imaginer ce qui se passait dans cette cave… Certes, elle était sadique et impitoyable. Mais pas une psycho-sociopathe pour autant!

    Devait-elle en rester là et aller chercher son général? Ou allait-elle régler ça à sa manière?

    Une vague de peur la frappa à nouveau et son regard se durcit une nouvelle fois. Décidément, sa propre manière lui semblait plus appropriée.

    "Tes boites pleines… Je veux voir tes boites pleines…", prononça-t-elle donc, d'une voix soudain plus grave, et beaucoup plus menaçante, qui contrastait terriblement avec son apparence fragile.

    Dans un même mouvement très rapide, elle s'approcha du fou, et lui fit faire demi-tour d'une pression sur le bras.

    "C'est par là, pas vrai?", murmura-t-elle, sans lâcher son bras, tandis qu'elle appuyait fermement la pointe d'une de ses dagues dans le bas du dos de l'archiviste.
    Et tout ça avec le bouquin de chimie coincé sous le coude. C'est pas de l'art, ça?


________________________________

Dévouée... Jusqu'à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citedys.forumsactifs.com
Stephen Flyingtree
Éternel shooté
Archiviste de Novaris
Éternel shootéArchiviste de Novaris
avatar

∞ Messages : 84
∞ Date d'inscription : 06/08/2010
∞ Localisation : Très haut dans le ciel, à côté de l'arc-en-ciel.
∞ Métier du perso : Archiviste.
∞ Humeur : Euphorique.

∞ En savoir plus
¬ Race: Humain de Novaris
¬ Pouvoir ou Gardien: Petite Magie. Oui, petite, comme ta...
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Lun 9 Aoû - 14:05

L'archiviste fut surpris. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle l'attrape ainsi. Il fit une moue dégoutée, tenta de se dégager, puis remarqua l'objet pointu contre le bas de son dos. Il sembla vraiment en colère, tout à coup. Son visage se déforma, ses yeux eurent l'air de vibrer le temps d'un instant, il trembla, se mit à suer, puis il grimaça d'une façon caractéristique à celle de quelqu'un qui s'apprête à cracher de façon exagérée. Il ravala sa salive, et, d'une voix bien plus caverneuse que l'habituelle, pourtant douce et langoureuse :
"On ne me touche... PAS ! Nooooooon, on ne me touche PAS !"

Il planta son regard dans celui de l'assassin, respirant de façon erratique, puis il recula légèrement, de façon à s'enfoncer la pointe de la dague de façon volontaire dans le bas du dos. Il sentit une petite douleur, sa chemise se perforer et son sang commencer à couler.
"Aah... Douleur... Agréable... Hmm..."

Alors son visage changea encore du tout au tout. L' "agréable" douleur faisait naître en lui une extase telle qu'il oublia qu'Alienor lui tenait le bras. Avec d'habiles mouvement de l'abdomen (\o/), il fit en sorte que la dague, tenue toujours aussi fermemant par l'ange, fasse de petits cercle dans la plaie toute nouvelle, de façon à ne presque pas l'élargir, mais à la rendre plus douloureuse encore.
"Les boîtes... Les livres dedans sont trop précieux. Tu peux les voir, je ne les ouvrirai pas... Ouh, oui, oui, juste là ! ooooh..."

Il ferma les yeux un instant, en pleine extase. En les réouvrant, il récita le manuel :
"Article 9.8 paragraphe 4 du règlement de la Salle des... Arch... Ar... Ah... Archives : toute personne voulant emprunter un liiivre dans une des boites de conservation... mmh... Doit payer une taxe... Dépendant de l'importance du livre. Elle ne peut... oh, aie, ah... Elle ne peut pas l'emmener hors de la salle des Arch... Ahem ouh, Archives. Oui. Archives."

Soudain, il arrêta de bouger, puis, sur un ton on-ne-peut-plus-sérieux :
"Mais si vous maintenez votre dard si droit, je ne serai jamais en mesure de vous y conduire, je ne résisterai pas à la tentation. Ooh, non, je ne résisterai pas..."

Il lui fit un sourire complice, puis un clin d'oeil et un haussement de sourcils coquin.


...OMG c'est un taré ce mec. O_O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmelody.ze.cx/
Alienor Saryan
Chef des Assassins
Capitaine de la Garde
Chef des Assassins Capitaine de la Garde
avatar

∞ Messages : 71
∞ Date d'inscription : 03/05/2010
∞ Métier du perso : Capitaine de la Garde...
∞ Humeur : Impatiente

∞ En savoir plus
¬ Race: Ange Déchu
¬ Pouvoir ou Gardien: Empathie - Disparition des ailes
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Lun 9 Aoû - 20:43

    Alienor fronça les sourcils à ses premières paroles, mais ne relâcha pas sa prise pour autant.
    Elle n'avait vraiment pas l'habitude de traiter avec des fous, et ne savait pas trop comment s'y prendre… Soit, il ne restait plus qu'à improviser.

    Mais alors qu'elle venait tout juste de prendre cette décision, le timbré s'entailla lui-même avec sa dague.
    Bien que surprise, elle n'en laissa rien paraître et laissa sa colère prendre le dessus. Redevenant pour quelques instants la Chef des Assassins de Soras, ses yeux se mirent à briller d'une terrible soif de sang et un sourire purement mauvais se dessina sur ses lèvres.
    Bizarrement, elle n'avait que rarement du faire face à ce type de comportement vis-à-vis de sa personne. A Soras, probablement était-ce du au fait qu'elle était reconnue pour sa malveillance. Mais à Novaris… Peut-être Nathanaël il était pour quelque chose.
    Peu habituée donc, cette attitude avait l'art de la mettre en rage.
    Il voulait avoir mal? Très bien, il était tombé sur la bonne personne…

    D'un mouvement vif, la déchue appliqua une forte pression sur sa dague jusqu'à blesser sérieusement le cinglé, puis dégagea la lame de la blessure, tout en l'abaissant brusquement, aggravant ainsi la blessure d'une profonde entaille.
    Sans lâcher l'archiviste, elle repassa ensuite sa dague couverte de sang à sa ceinture et dégaina son épée, dans un geste rendu gracieusement par des centaines de répétitions.
    Avant qu'il ait pu comprendre ce qui lui arrivait, la pointe de la lame était pressée contre sa gorge, et l'ange lui faisait face.


    "Tu vas m'y conduire, le débile, que ça te plaise ou non. De toute façon, je la trouverai, n'en doute pas une seule seconde."
    Elle s'approcha alors de lui, son regard inflexible toujours fixé sur sa carcasse malingre, et le contourna pour se plaçer dans son dos, de façon à pouvoir murmurer à son oreille…
    "Quant à ta chère taxe, ta vie me semble être un prix suffisant, tu ne trouves pas?"


________________________________

Dévouée... Jusqu'à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citedys.forumsactifs.com
Stephen Flyingtree
Éternel shooté
Archiviste de Novaris
Éternel shootéArchiviste de Novaris
avatar

∞ Messages : 84
∞ Date d'inscription : 06/08/2010
∞ Localisation : Très haut dans le ciel, à côté de l'arc-en-ciel.
∞ Métier du perso : Archiviste.
∞ Humeur : Euphorique.

∞ En savoir plus
¬ Race: Humain de Novaris
¬ Pouvoir ou Gardien: Petite Magie. Oui, petite, comme ta...
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Mar 10 Aoû - 11:17

"Oh, le jeu est déjà fini ? Tu commençais juste à participer... Hmm, j'ai du me tromper de personne."

Il souriait comme un psychopathe, une lueur pétillante dans le regard, avait franchement l'air sûr de lui. Il se sentait bien et mal. Avait mal et avait bon. Etait décontracté et stressé. Tout ca parce qu'elle ne jouait plus. Là, elle avait prononcé un "Je la trouverai" de trop. Elle ne pouvait pas savoir. Impossible. Il n'avait rien laissé transparaître. Rien. Alors, c'était autre chose. Elle croyait savoir. Elle pense avoir raison, elle en est persuadée. Mais comment ?

Le cerveau du fou s'activa en l'espace d'une seconde à la façon d'un être frénétique dans une bibliothèque, cherchant un livre très précis, mais ne sachant pas quoi trouver. C'est comme si il s'était donné une liste de mots-clefs, et qu'il essayait tous les sujets qu'il connaissait. Il fit la démarche inverse de celle qu'il avait l'habitude de faire quand on lui donnait un sujet. Et, après un silence pas plus long que les autres -mais bien plus productif, il s'exprima ainsi :
"Oh. Aah... Oui. J'ai compris. Je sais. Car je sais toujours. je sais ce que tu crois, et, je m'excuse. Il est vrai qu'il y a quiproquo, dans ce cas, pour les gens comme vous."

Le mélange de tutoiement et de vouvoiement donnait à ses phrase un aspect très bordélique. Il ferma les yeux, et passant une main là il était blessé, récita :
" Ange, magie, sensation, sentiments, ressenti, Empathie. Livres en rayon : aucun. Exemplaires totaux parlant du sujet : 1, dont 1 dans une boite de conservation, c'est un original écrit par quelqu'un possédant ce don lui-même. Je n'ai pas à payer de taxe pour le lire, je suis l'Archiviste."

Un chat miaula à proximité, sans doute dissimulé par une étagère. Oh. Idée. Mensonge, stratagème, tour de passe-passe, fausse excuse, comportement humain, Domaine Social. Toute la rangée 7, de C à L y était consacrée.
Il garda son regard fixé sur le haut du front de l'ange - c'était tout ce qu'il avait à la hauteur des yeux, pour rappel, et déclara, sans hésiter :
"Vous avez gâché mon jeu. Je vous en veux. Beaucoup."

Il eut l'air triste - vraiment, vraiment triste.
"Je donne des noms à mes chats, vous savez. J'en avais un, je l'ai appelé Murphy. Je trouvais ca chouette comme nom. Mais le pauvre, il n'a jamais eu de chance. Il s'est prit un livre sur la tête, tombé d'une étagère, on lui a marché sur la queue, et il est mort le jour où il a glissé du haut d'une bibliothèque, qu'il est tombé sur mon bureau et plus précisément sur un couteau que j'avais laissé là pour couper mon pain. Y'avait du sang partout."

...Vivement qu'on ait le rapport. Car là, Alienor devait sans doute commencer à s'impatienter, et lui, il lui parlait d'un truc qui avait rien à voir. Alors, vivement qu'il donne le rapport, qu'il se fasse soigner sa plaie et qu'elle lui retire cette lame de sous sa gorge. (J'ai encore envie d'écrire avec lui moi T^T).

Soudain, il reprit, sachant très bien ce qu'il faisait :
"Il y a peu, je m'ennuyais. J'avais trois chats exactement pareils. Des jumeaux. nés de la même mère, et tout... Alors j'ai voulu faire une expérience. Les chats portaient tous les trois le même nom. Shrodinger 1, Shrodinger 2 et Shrodinger 3. Je les ai mis dans des boites vides il y a deux jour, avec de la nourriture pour une semaine, et de l'eau. Dans un mois j'ouvrirai les caisses."

Voyant l'air incrédule d'Alienor, il expliqua :
"C'est une expérience scientifique, tu vois. Tant que j'ai pas ouvert la boite, je sais pas dire si ils sont en vie ou nom. Il sont potentiellement en vie, et potentiellement mort. Ainsi, ils sont immortel. Réfléchis. Personne -à part les gens comme toi (la peste les emportent), ne peut savoir si ils sont morts ou vivants tant qu'on a pas ouvert la boite. On peut penser, dans mille ans, qu'ils seront morts. Mais... On n'en aura pas la preuve. Ils seront toujours potentiellement vivants, même si c'est à moindre échelle..."

Il avait presque murmuré tout ca. En tout cas, c'était tout avec une voix infiniment douce. Son regard se durcit et il reprit avec un air bien plus méchant sur le visage, mais avec une pointe de déception dans la voix -oh oui, il était très très, très bon acteur. Sans doute ses passages de folie en temps normal -quand il ne mentait pas je veux dire , lui accordaient un crédit énorme dans absolument tout ce qu'il disait, même quand c'était énorme. Et plus c'est gros, moins ca ressemble à ta...
"C'est pour ca que vous avez gâché mon jeu. Avec votre don -car je suis sur de moi, je ne me trompe jamais.... Avec votre don... Vous avez ressenti leur détresse, et je sais donc qu'ils sont en vie. Vous avez votre livre, alors partez. Je vais être obligé de les sortir des boites et de recommencer avec d'autres. Je veux être seul. Partez."

...Enfin, il n'avait pas inventé tout ca comme ca. Il avait bel et bien fait une expérience du genre, un an auparavant. Non, parce que bon... Il est intelligent, mais pas au point d'improviser un truc aussi gros comme ca, avec une épée appuyée sur sa gorge.
"Ah, et, encore quelque chose. N'essayez pas de donner une valeur monétaire à des choses qui n'en n'ont pas, ou dont vous ignorez la valeur. Vous ne me connaissez pas et vous ne savez même pas le montant de la taxe. Comment diable pourriez vous dire que ma vie vaut largement la taxe sans connaitre les données ? C'est un pari risqué. Mais sans importance. Vous ne vouliez pas voir de boite avec des livres, mais avec mes Shrodinger. Pas de taxe monétaire pour cela, mais une grande déception morale à la clef. Partez."

Lui aussi, il faisait un pari risqué. Il avait lu entièrement le livre unique qu'ils possédaient sur le sujet de l'empathie, et, comme tous les livres, il l'avait mémorisé dans les moindres détails. Il savait que ceux doués d'Empathie pouvaient dissocier les types d'esprits. Un seul chat n'aurait pas suffit pour égaler l'esprit d'un être humain féminin. Il en avait donc ajouté deux, espérant qu'il faisait une bonne estimation. Il fallait qu'ils soient très proches génétiquement pour ne paraître être qu'un seul esprit. D'où le fait qu'ils étaient jumeaux.
"C'est dommage... Je n'avais jamais vu chats aussi intelligents que ces trois là. Ils étaient si parfait pour cette expérience..."

Il en avait rajouté un peu pour alourdir encore le "poids mental" des trois bêtes... En espérant ne pas tomber dans l'exagération non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmelody.ze.cx/
Alienor Saryan
Chef des Assassins
Capitaine de la Garde
Chef des Assassins Capitaine de la Garde
avatar

∞ Messages : 71
∞ Date d'inscription : 03/05/2010
∞ Métier du perso : Capitaine de la Garde...
∞ Humeur : Impatiente

∞ En savoir plus
¬ Race: Ange Déchu
¬ Pouvoir ou Gardien: Empathie - Disparition des ailes
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Mer 11 Aoû - 20:01

    "Et en plus, tu me prends pour une idiote…", répondit-elle calmement, pas le moins du monde impressionné par ses reproches. Comme si l'avis de ce déchet d'humain avait un tant soit peu d'intérêt pour elle…
    N'empêche que c'était bien essayé!


    "Laisse-moi t'expliquer quelques petites choses, crétin!
    Tout d'abord, sache que l'empathie ne fonctionne tout simplement pas sur les animaux. Seuls les gardiens des humains, tu as bien dû lire quelque chose là-dessus?, ont un minimum de résonnance, et encore! Nous ne pouvons décoder leurs émotions que si nous les côtoyons très régulièrement."

    En tout et pour tout, Alienor n'avait pu desceller les émotions que de deux gardiens: celui d'un de ses Assassins, qui était mort quelques semaines seulement après qu'elle ait prit la tête de la caste, et Aram, le griffon de Markhal. Et Aram était mort, lui aussi…
    Rien qu'à ce souvenir, un léger frisson remonta le long de la colonne vertébrale de l'ange, qui durcit sa prise sur son épée et la pressa un peu plus contre la gorge de l'archiviste.


    "Deuxièmement, tu aurais dû comprendre au premier regard que je n'étais pas le genre de femmes à… Comment dis-tu déjà?... Jouer? Ni à apprécier les jeux des autres, d'ailleurs."
    La Capitaine n'était pas non plus du genre à ressentir la moindre pitié à l'égard d'êtres aussi abjects que celui-ci. Tout au plus un minimum d'indulgence au vu de son évidente folie?
    Quoi que, il commençait vraiment à lui taper sur les nerfs.

    D'un geste violent, elle lui asséna soudain un coup dans le bas du dos, un peu au-dessus de sa blessure, pour le forcer à avancer dans la direction de la fille.

    "Et pour terminer, mon pauvre vieux, il vaut peut-être mieux que je te prévienne que ta misérable vie ne vaut rien pour moi. A toi de voir le prix que TU lui accordes…"
    De plus, il avait découvert sa véritable appartenance… Heureusement qu'il ne connaissait ni son nom ni sa fonction, sans quoi il serait déjà en train de s'étouffer dans son propre sang! Sentence qu'elle n'hésiterait pas à mettre à exécution à la première occasion, d'ailleurs…


________________________________

Dévouée... Jusqu'à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citedys.forumsactifs.com
Stephen Flyingtree
Éternel shooté
Archiviste de Novaris
Éternel shootéArchiviste de Novaris
avatar

∞ Messages : 84
∞ Date d'inscription : 06/08/2010
∞ Localisation : Très haut dans le ciel, à côté de l'arc-en-ciel.
∞ Métier du perso : Archiviste.
∞ Humeur : Euphorique.

∞ En savoir plus
¬ Race: Humain de Novaris
¬ Pouvoir ou Gardien: Petite Magie. Oui, petite, comme ta...
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Dim 29 Aoû - 15:36

Stephen perdit toute envie de rire. Comment...?

"Franchement, là, ca me dépasse."

Il se mit soudain en marche, dans la direction souhaitée, à rapides enjambées, sans même prendre le temps pour ses habituelles et lunatiques pauses et poses d'équilibriste déséquilibré, avançant sans s'arrêter, et gardant son regard fixe droit devant lui. Oui, je fais dans l'euphémisme et dans le paradoxe. Non, j'ai rien trouvé de mieux. Ca fait longtemps que j'ai plus écrit, ok ? Bref. Bientot, il arriva devant l'une des nombreuses caisses en fer, s'arrêta net, plongea sa main dans une poche qui, vu le bruit (?), était pleine de petits objets métalliques et en sorti une toute petite clef, numérotée "C-85". Nerveusement, sans accorder un regard à Alienor, il fit glisser la boite de sous la bibliothèque, mis la clef dans la serrure, tourna trois fois et...

La caisse s'ouvrit.

Elle s'ouvrit sur... Une trentaine de livres, déposés là très religieusement, enfermés dans des petites sacoches de cuir. Il en mania trois avec doigté et finesse, les mis de côté, puis se saisit d'un livre qui était en dessous. Avec un regard furtif sur la couverture pour vérifier que c'était le bon ouvrage, il le jeta en l'air, sortit un petit couteau de l'intérieur de sa veste et, au vol, sans même faire un bruit, coupa le livre en deux.
Les deux parties du livre détruit tombèrent à terre. Frénétiquement, il se mit à les piétiner avec une rage indescriptible, mais sursautant parfois cependant, à cause de la douleur provenant de son abdomen.

Enfin, après un gros cracha sur l'oeuvre souillée, il se mit à proférer des insultes.
"Balivernes ! MENSONGES ! Les livres ne devraient ni contenir d'informations erronées ou incompletes. L'auteur de ce livre était un IMBECILE. C'est pas possible d'être aussi con, nom de... AAAh ! Ca me met hors de moi !"

Il regarda Alienor dans les yeux et monologua :
"Uniquement sur les Gardiens. C'est noté. Je me souviens de tout ce que j'ai lu sur l'empathie. Je réécrirai un livre dessus moi-même. Moi-même. Avec ca en plus. Il faudra que je récite devant vous tout ce que je sais pour que vous me corrigiez, sinon mon propre livre mentira et ca, non, non, je ne veux pas."

Le dernier mot fut accompagné d'un bruit sourd et d'un geste violent du pied de Stephen tapant contre le sol. Il fouilla à nouveau dans sa poche, se saisit d'une petite clef, puis la lança au visage d'Alienor.
"Tiens. La clef de la caisse qui t'intéresse. Débrouille-toi. Si tu veux la sauver, fais vite. De toutes façons, je m'en fous. Elle était moins belle que les autres."

La clochette retentit alors. Un autre visiteur.
Stephen remit les livres précieux en place avec minutie, et, gardant sa propre dague en main, déclara :
"Quelqu'un de ta race est capable de mémoriser un chemin, non ? Alors tu ne sera spas perdue ici. Je vais m'occuper de l'autre visiteur. Fais ce que tu veux."

Il tourna les talons, et, toujours aussi enragé, repartit. Il savait qu'elle ne le suivrait pas. Elle voulait sauver la moche. C'était de l'autre côté et Alienor pouvait le sentir. Il tourna au coin d'une bibliothèque et disparu dans le dédale, utilisant moult raccourcis. Il avait mis assez de distance entre elle et lui... Il pouvait se détendre à présent. Oui.... S'occuper du prochain client.

Il rejoignit l'entrée. Le client. Ah non. La cliente. Quelle bonne surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostmelody.ze.cx/
Alienor Saryan
Chef des Assassins
Capitaine de la Garde
Chef des Assassins Capitaine de la Garde
avatar

∞ Messages : 71
∞ Date d'inscription : 03/05/2010
∞ Métier du perso : Capitaine de la Garde...
∞ Humeur : Impatiente

∞ En savoir plus
¬ Race: Ange Déchu
¬ Pouvoir ou Gardien: Empathie - Disparition des ailes
¬ Relations:
MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   Lun 30 Aoû - 19:01

    Alienor suivit Stephen à bonne distance, son épée toujours dans la main droite et une dague coincée dans sa manche gauche, prête à être lancée au moindre signe de fuite. Tant pis si elle devait lâcher le livre.
    La démarche du cinglé, soudain redevenue ordinaire, la déstabilisa et elle mit un temps certain à s'adapter à ce brusque changement… Certes, l'ange n'aimait pas les excentricités. Mais elle appréciait encore moins toute modification de ce qui l'entourait.

    Arrivés devant un rayonnage en particulier, l'ange perçut toute la rage qui gagna l'humain et elle recula de quelques pas alors qu'il s'acharnait sur un pauvre livre.
    Oh non, pas UN pauvre livre! Mais LE livre fautif…


    "Les livres ne peuvent pas mentir, mais les hommes peuvent? Tu as un sens très particulier de l'honnêteté, si je puis me permettre…"

    Elle attrapa alors la clé d'un geste vif et rengaina son épée, bien consciente qu'il ne tenterait plus rien contre elle.
    Il était désappointé, déçu… Mais sa colère ne s'appliquait pas vraiment à elle. Enfin, un peu quand même...

    Quand la clochette retentit, annonçant ainsi la venue d'un nouveau client, elle réfléchit à toute vitesse sur la conduite à tenir.
    Il était décidément malade, et avait vraiment besoin d'aide. Mais il n'en accepterait pas, et Alienor n'était pas le genre de personne à en fournir, de toute façon. Néanmoins, elle ne pouvait pas laisser ce genre de situations se reproduire…
    Alors, avant qu'il ait tourné à l'angle des étagères…

    "Autant que tu sois prévenu, je vais revenir… Souvent… Et si jamais je perçois encore la moindre trace de tes vicissitudes, c'est la police royale que j'enverrais dans tes fichus souterrains. Et bien que sa Majesté puisse encore être clémente, ne doutes pas une seule seconde du sort que te réservera le Général de Corsac…"
    La Capitaine pourrait toujours lui souffler à l'oreille qu'une petite crucifixion serait toute indiquée. Ou un écartèlement?

    Bon sang, elle trainait vraiment trop souvent avec Lilou, ces derniers temps!!!

    Secouant légèrement la tête pour effacer ces images de sa tête, elle se mit à courir en sens inverse, vers la source de toute cette peur glaçante.
    Tout au long de sa course, elle s'interrogea sur la meilleure manière de gérer la suite… Elle ne pouvait décemment pas s'attribuer le sauvetage de la jeune fille, au risque que le dément ne mette un nom gênant sur l'ange empathe qu'il avait affronté. Et ça, ce ne serait vraiment pas bon pour elle.

    Enfin arrivée devant la section voulue, elle tira de toutes ses forces pour extraire le coffre de sous la bibliothèque, et sentit clairement que la victime s'affolait, craignant probablement qu'il ne s'agisse de son agresseur.
    Aussi se mit-elle à murmurer des paroles apaisantes tout en introduisant la clé dans la petite serrure, cherchant ainsi à la rassurer.
    Les dégâts étaient terribles, bien sûr, mais Ali avait vu bien pire dans les salles de torture de Soras. Blasée, elle? Mais pas du tout, voyons!

    Repérant une entrée secondaire à quelques pas, l'ange se décida. Elle ferait sortir la petite sans lui dégager la vue et la laisserait à la première passantE venue. Elle n'aurait plus qu'à rentrer éplucher son livre de chimie… Et à préparer sa prochaine visite à Stephen Flyingtree…


________________________________

Dévouée... Jusqu'à la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citedys.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh, une caisse qui bouge. [NC-16]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comte Arnaud de La Caisse!
» T'as quoi comme caisse ?????
» Excusez moi c'est ici le recrutement?*Mama bouge ton cul tu sais très bien ou c'est...* [Accepté]
» Lapin bouge tout seul régulièrement (avec son et lumière)
» Recherche caisse de bois et facing

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire de Krynn, cinq ans plus tard :: Royaume de Novaris :: Château Bleu :: Salle des Archives-
Sauter vers: